.st0{fill:#FFFFFF;}

La chouette ou l’autruche ? – Macroscope – 

 novembre 4, 2021

By  Laurie Cardile

Le terme « inflation » a d’ailleurs été employé pas moins de 65 fois pendant cette conférence de presse. Pourtant, si l’inflation semble être surveillée comme le lait sur le feu à Francfort, on est en droit de se demander si C. Lagarde, qui se définissait comme une chouette, ne s’est pas muée en autruche. Symbole de sagesse, la figure de la chouette était destinée à se démarquer des images de colombes accommodantes ou de faucons restrictifs illustrant traditionnellement les banquiers centraux. Cette conférence de presse peut pourtant laisser penser que la BCE et sa présidente s’enferment peu à peu dans une politique de l’autruche. Pourquoi l’autruche ? Parce que ce volatile, qui plonge sa tête dans le sable quand un danger approche, symbolise le refus de faire face à la réalité.

Aujourd’hui, l’inflation constatée en zone euro a atteint un niveau inédit depuis treize ans. Si l’on regarde l’anticipation à long terme des marchés, elle se situe au-delà du niveau cible de 2% fixé par la BCE, lorsqu’elle est mesurée par les swaps d’inflation à 5 ans dans 5 ans. Voilà pourquoi les marchés de taux anticipent déjà une première hausse des taux directeurs dès l’été 2022. Pourtant la BCE écarte aujourd’hui cette hypothèse.

Du côté des consommateurs, contrairement aux Etats-Unis, il n’existe malheureusement pas d’enquêtes en zone euro donnant une vision précise des anticipations de hausse des prix par les ménages. Mais les données de Google illustrent la popularité soudaine de ce sujet sur le moteur de recherche dans les grandes économies de la zone. Guère surprenant compte-tenu du foisonnement des gros titres sur la hausse des prix de l’énergie, du fret ou des pénuries annoncées pour la fin de l’année.

Enfin du côté des entreprises, l’inflation est là aussi la préoccupation majeure. En témoigne la synthèse des messages communiqués dans le cadre des publications du troisième trimestre 2021. L’inflation est citée en moyenne trois fois dans chaque publication des entreprises de l’indice Stoxx 600. Jamais depuis 2007 ce chiffre n’avait été si élevé.

On est donc en droit de se demander si la banque centrale européenne ne se fourvoie pas au sujet du caractère plus structurel de cette poussée inflationniste. Quand tous les agents économiques intègrent cette nouvelle donne dans leur raisonnement économique, c’est sans doute que des effets de second tour entrent en jeu. Les investisseurs recherchent des actifs capables de résister à un cycle plus inflationniste, comme des entreprises en capacité d’augmenter leur prix de vente. Les ménages, voyant leur pouvoir d’achat s’éroder, tenteront de négocier des hausses de salaires pour le préserver. Enfin les entreprises, qui jusqu’ici absorbaient la hausse des coûts par l’effet volume lié au boom de la réouverture, vont certainement commencer à répercuter ceux-ci sur les prix des biens et services pour préserver, voire faire croître leur marge.

Pourtant la BCE a une tout autre analyse. Elle considère toujours ce pic d’inflation comme transitoire, certes plus long que ce qu’elle attendait il y a quelques mois, mais tout de même éphémère. Pas question donc pour elle d’infléchir son orientation future, la fameuse « forward guidance ». Jusqu’à quand ?

 

Rédaction achevée le 29.10.2021

Auteur : Clément Inbona, Gérant


Telex

FLOP26 ? La grande messe du climat se tiendra du 31 octobre au 12 novembre 2021. Les présidents chinois et russe ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne seront pas présents à Glasgow. L’absence du premier et du quatrième émetteurs de gaz à effet de serre mondial rend incertain le succès du sommet, qui a pour objectif de fixer les efforts à fournir pour poursuivre la lutte contre le réchauffement climatique.

Inflation, inflation, inflation : Pas de répit sur le front de l’inflation. En attestent les chiffres publiés la semaine dernière. En zone euro, avec une inflation globale à +4,1% sur un an, le record depuis la création de l’euro est atteint une seconde fois après juillet 2008. En Allemagne, elle atteint même 4,5%. Il faut remonter à la période de réunification pour retrouver de tels niveaux. Aux Etats-Unis, l’inflation PCE – Prix de la Consommation des Particuliers – continue de grimper en septembre et atteint +4,4% sur un an, soit un plus haut depuis près de 30 ans.


Picking de la semaine

ARQIT QUANTUM, le futur de la cybersécurité


L’actu. 

Le spécialiste britannique de communication quantique cryptée par satellite ARQIT QUANTUM s'est introduit en Bourse à la rentrée 2021 via une SPAC – une méthode rapide de cotation en Bourse. Le potentiel de croissance de l’entreprise est impressionnant grâce à sa technologie novatrice sur la cybersécurité, associée à une bonne visibilité sur ses partenariats présents et à venir.


Notre analyse. 

Le logiciel cloud PaaS (Platform-as-a-Service) de l'entreprise permet de résoudre une menace bien réelle qui concerne l'ensemble du monde numérique : il peut limiter les cyberattaques qui paralysent les infrastructures et services digitaux. Les actuels systèmes de clefs de cryptage SSL, identiques aux concepts inventés dans les années 1970, ne répondent plus aux besoins du monde actuel, massivement interconnecté. De plus, des ordinateurs superpuissants qui se développent actuellement pourraient casser les codes cryptographiques classiques.

Face à cet enjeu, la solution d'ARQIT propose un logiciel low-code de 200 lignes de code qui permet de créer une clef de cryptage (un nombre aléatoire). Facilement téléchargeable sur PC, smartphone ou tablette, ce logiciel utilise la technologie quantique par satellite pour détruire cette clef de chiffrement en cas de malveillance. Ainsi, les attaques peuvent-elles être facilement détectées et les données protégées. Actuellement, l’infrastructure terrestre et l'utilisation de câbles optiques limitent la distance de transfert de données. L'innovation réside aussi dans l’utilisation des satellites pour l’envoi de ces informations, ce qui permet de couvrir une zone globale.

ARQIT bénéficie déjà d’une base de clientèle importante, qui représente 130 millions de dollars de contrats signés, avec d’éminentes entreprises ou des gouvernements. L’entreprise dispose aussi de plus de 1,1 milliard de dollars de commandes enregistrées. Le spécialiste des technologies quantiques a récemment annoncé un nouveau partenariat avec le géant américain de la communication Juniper Network, qui a fait s'envoler le cours de Bourse. Les promesses sont déjà grandes et nous pensons que l'utilisation de cette technologie n’en est qu'à ses prémisses !


En conclusion. 

ARQIT QUANTUM est selon nous bien positionné pour profiter de la croissance conjuguée du secteur de la cybersécurité, nourrie de nouvelles méthodes de sécurisation de transfert de données, et celle du développement de l'économie spatiale, sous l’impulsion du nombre grandissant d'envois de satellites en orbite.

Vous avez une question ? Une problématique ?

Nos conseillers répondent à vos questions en agence,
par téléphone ou par email, à votre convenance.

Email Signatures Patrimoine
En agence Signatures Patrimoine
Rappel Signatures Patrimoine

Pour nous joindre par téléphone, nos conseillers sont joignables du lundi au vendredi,

de 9h à 19h en continu au 04 93 78 28 96 (service et appel gratuits).

Laurie Cardile


Philippe Agnelli

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!