.st0{fill:#FFFFFF;}

Bilan 2021 et perspectives 2022 pour votre patrimoine 

 janvier 7, 2022

By  Laurie Cardile

Transcription de la vidéo Youtube par Google

Nous allons parler du bilan 2021 et l'actualité avec les banques centrales, l’inflation, les records sur les marchés financiers, l'immobilier et puis nous allons voir quelques perspectives pour 2022.

L’année 2021 s'est terminée il y a quelques jours il faut donc dresser un bilan de 2021. Celle-ci a été marquée en tout cas sur la partie gestion de patrimoine par quatre événements principaux. 

Bien sûr, la crise de la covid qui ne s'est pas s'arrêter en 2021 et qui continue toujours aujourd'hui en 2022 hélas…

Si on veut se rapprocher de ce qui se passe sur les marchés, on a trois grands événements cette année :

  • Les politiques des banques centrales 
  • Le retour de l’inflation 
  • Les records qu'on a connus sur les marchés boursiers.

En ce qui concerne les marchés boursiers, l'année 2021 a été une très bonne année par exemple le CAC 40 a pris plus de 30%, le SNPI 500 aux États-Unis autour de 27% le Nasdaq 22%, l’Europe en moyenne autour des 22 % aussi.

Tout cela s'explique en partie, car il y a une bonne croissance des bénéfices des entreprises, car elles ont su tirer parti de la crise et tirer leur épingle du jeu. Elles ont certes étaient soutenue par les politiques budgétaires accommodantes et les politiques monétaires des banques centrales, mais elles ont fait le job et ont réussi à conserver leur marge. Ce qui a permis aujourd'hui les résultats de ces sociétés-là sont bien en adéquation avec leurs bénéfices. Certaines valeurs comme Apple viennent de passer trois mille milliards de capitalisation. C'est le PIB de la France…  

Nous chez Signature Patrimoine on investit dans les choses que l’on comprend, que l'on connaît et principalement d'investir dans des thématiques puisque les thématiques sont assez simples à comprendre. Par exemple si on a une thématique d'intelligence artificielle qui fait comme l’année dernière plus de 18% ou une thématique sur les énergies vertes on a un fond qui a fait plus de 20% l'année dernière, ou sinon des thématiques comme l’eau, l’année dernière on a fait une performance de l'ordre de presque 40%. 

Comme vous le voyez, les clients qui nous ont suivis avec la prise de risques contrôlés sur les thématiques ont des résultats très intéressants sur 2021. 

Alors tout ça amène à des questions, aujourd'hui tous les indices boursiers dans le monde sont à des records en tout cas les principaux en Europe ou aux USA. Les entreprises ont amélioré leur bilan, elles se sont désendettés, ont réussi à capter de la croissance et aujourd'hui il y a plusieurs effets qui font que les valorisations ne sont pas forcément exagéré en tout cas pas en bulles de partout. Donc aujourd'hui on a des taux d'intérêt négatifs les taux d’intérêt sont bas et les taux réels sont quasiment négatif. 

Le sujet qui nous inquiètent plus ce serait plutôt l’inflation, on en parle souvent dans les articles qu'on rédige, l'inflation est un laminoir pour l'épargnant par contre ça permet de faire du bénéfice pour les investisseurs parce que tout simplement ce sont les actifs qui prennent de la valeur avec l’inflation. On a les actifs immobiliers et les actifs sur les marchés financiers puisque comme on l’a vu il n'y a plus de marché obligataire, car la BCE rachète tout et les taux sont très bas et en ce début d’année 2022 les taux remontent un petit peu et les obligations baissent. Alors pour les épargnants qui ont de l'argent à placer et qui veulent devenir investisseurs, les marchés financiers sont incontournables, mais bien sûr en faisant attention ou est-ce que l'on investit.

La question qu'on avait sur l’inflation s'était de savoir si elle serait provisoire du fait des pénuries de matières premières. Toute l'économie étaient arrêtées en 2020, et ont redémarré fin 2020 début 2021, car effectivement tout le monde avait besoin de matières premières et en parallèle les entreprises avaient très peu stocké ou avait déstocké.

Aujourd’hui on voit qu'elle est un peu moins transitoire que ce qu'on a pu le croire, car les banques centrales et les acteurs économiques ont toujours espoir d’une normalisation de l'inflation dans les prochains mois, c’est de ne pas avoir une inflation galopante qui va créer de l'hyperinflation, mais plutôt une inflation contrôler.

Là aussi les banques centrales ont un rôle à jouer, l’annonce récemment de la FED de remonter les taux, car aujourd'hui on a plutôt la hausse des taux rend crédibilité aux banques centrales et permet aux acteurs économiques de se dire que les banques centrales ont quand même pris la problématique en question et on ne va pas avoir une inflation galopante. 

Donc le rôle des banques centrales sera de maintenir des taux bas, mais sans fragiliser l'économie avec une hyperinflation qui n'arriveraient que si l'on retrouve l'inflation dans les salaires. C’est le cas aux USA, mais les USA sont des typologies complètement différentes de l'Europe donc en Europe pour l'instant, nous sommes à l'abri de voir l'inflation à long terme. 

Concernant l'immobilier en 2021, une année record sur l’immobilier à un million deux cent huit mille transactions d'après l'ordre des notaires donc c'est un record absolu.

Pour plusieurs raisons : toujours l'attrait pour l'immobilier des Français, les prix ont augmenté autour de 10-15% et des régions avec 25% mais ça n’a pas empêché les Français d’investir. Les Français investisseurs avaient fait des économies pendant la période de pandémie, ils se sont retrouvé avec la possibilité de faire un apport facilement vu que les taux sont régulièrement historiquement bas. En période d'inflation et de taux bas, c'est ce qu'il faut faire puisque les taux réels sont négatifs alors si vous emprunter de l’argent, rien que d'emprunter de l'argent vous gagnez de l'argent avec l'empreinte vous en avez fait. Cependant, il faut l'investir au bon endroit et l'immobilier reste constamment la valeur refuge par excellence.

Maintenant 2022 commence l'inflation est à surveiller on voit que les banques centrales sont quand même à la manœuvre pour la maintenir de façon correcte et sachant que l'inflation est une bonne chose. Car durant presque 12 on a eu l’habitude de ne pas avoir d'inflation du tout aujourd'hui elle revient. Il va falloir juste surveillé le taux d'endettement des entreprises et par rapport surtout aux états qui eux ont fait le contraire et ont fait grossir leurs dettes et ainsi il ne faudrait pas que les dettes soient insurmontables pour les états. Les banques centrales sont derrière pour éventuellement être à la manœuvre si cela devait arriver, mais ça pourrait mettre un stress sur les marchés.

Une dernière chose à surveiller ça sera l’immobilier, il va falloir vérifier la hausse des prix immobiliers il va falloir surveiller aussi la hausse des taux qui pourrait ralentir les investisseurs immobiliers ou en tout cas à redonner de l'intérêt à des placements on va dire alternative sécuritaire. 

Après ces années de pandémie, il faut également surveiller la fiscalité comment elle va évoluer. La fiscalité du patrimoine, la fiscalité des placements. On sait qu’en France on est champion du monde de la fiscalité et on aime bien sortir des lois de finances là-dessus. Pour l'instant les gouvernements ont dit que ce n'était pas leur priorité, mais à un moment donné il va falloir financer toutes les aides qui ont été sortis pour la Covid.


Lien de notre podcast :

Vous avez une question ? Une problématique ?

Nos conseillers répondent à vos questions en agence,
par téléphone ou par email, à votre convenance.

Pour nous joindre par téléphone, nos conseillers sont joignables du lundi au vendredi,

de 9 h à 19 h en continu au 04 93 78 28 96 (service et appel gratuits).

Laurie Cardile


Philippe Agnelli

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!