.st0{fill:#FFFFFF;}

Immobilier : le marché du crédit en pleine reprise 

 avril 8, 2015

By  Philippe Agnelli

Les baisses conjuguées des prix de l’immobilier et des taux de crédits dynamisent la demande de prêts en France.

Le marché du crédit immobilier est en hausse en ce début d’année 2015. A fin janvier, les encours globaux atteignaient 837 milliards d’euros, soit 22 milliards d’euros de plus qu’il y a un an. Alors que pour le seul mois de janvier 2015, la production brute de crédits s’est élevée à 11,5 milliards d’euros, soit 15% de plus qu’en janvier 2014. Bref, « le marché du crédit immobilier se maintient très correctement par rapport à la situation économique du pays« , constate Ludovic Huzieux, fondateur du courtier immobilier Artémis Courtage.

Le très faible niveau des taux de crédits immobiliers participe grandement à cette tendance. Ils ont baissé à 2,21% en moyenne en février, selon les chiffres Crédit Logement/CSA. « Du jamais vu depuis 70 ans« , commente le Crédit Foncier. Et ce n’est pas fini. Hervé Hatt, le président du courtier immobilier Meilleurtaux.com, constate une nouvelle baisse de 0,06% depuis le début du mois de mars.

 Les prix à la baisse

De quoi redonner du pouvoir d’achat aux emprunteurs. D’autant que la tendance des prix est, elle aussi, à la baisse : selon Century 21, la chute des prix s’est accentuée en 2014 au niveau national, avec un repli du prix moyen au mètre carré de 2,8 %. « Selon les villes, les prix ont baissé d’entre 2% et 10% par an lors des trois dernières années. Les gens réalisent désormais que les prix ont vraiment diminué et donc, dans un contexte de taux extrêmement bas, passent à l’acte d’achat« , explique Hervé Hatt.

Dans l’absolu, « ce qui est sûr, c’est que c’est le bon moment pour emprunter« , explique Ludovic Huzieux. « Et compte tenu des baisses récentes de prix, il n’est pas absurde de se poser la question de l’achat immobilier. Car à long terme, il y a tout de même fort à parier que la croissance et l’inflation reviennent« , ajoute-t-il.

Un retour timide des primo-accédants

Grands perdants des dernières années à cause de la folle hausse des prix de l’immobilier qui ont plus que doublé en France lors de la première décennie du XXIème siècle, les primo-accédants reviennent pour leur part subrepticement sur le marché de l’accession « du fait du regain de pouvoir d’achat« , explique Ludovic Huzieux. Il constate un retour de jeunes emprunteurs seuls sur le marché, cette fois-ci « sans aide financière des parents« .
Meilleurtaux.com constate pour sa part une baisse significative du taux d’apport personnel, passant en dessous de 10%. Preuve peut-être que les banques assouplissent leurs critères d’octroi pour attirer davantage de primo-accédants.

Du reste, l’ampleur de la reprise du marché des crédits immobiliers est un trompe l’œil. Car la forte croissance est davantage liée aux rachats et aux renégociations de crédits, même si sans ces deux procédés la production serait tout de même en légère hausse, jugent les courtiers.
Par exemple chez Artémis Courtage, 4 souscriptions sur 10 depuis le début de l’année 2015 sont liées à des rachats ou à des renégociation de crédits. « Les taux ont tellement baissé ces derniers mois – un point de pourcentage en un an – que l’on commence même à racheter des crédits souscrits entre fin 2013 et début 2014, date de la dernière vague de renégociation« , explique Ludovic Huzieux. Reste à savoir jusqu’à quand durera cette baisse effrénée et inédite des taux de crédits immobiliers.

Philippe Agnelli


Philippe Agnelli est titulaire d'un master II en gestion internationale de fortune. Passionné d'immobilier et de solutions financières il à fondé le cabinet de gestion de patrimoine Signatures Patrimoine. N'hésitez pas à le contacter.

Philippe Agnelli

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Subscribe to our newsletter now!